Ascèse, discipline et formation de soi dans Humain, trop humain

24/06/2015
Visto: 157 veces

Présidence : Jaanus Sooväli

Nous nous proposons d’enquêter sur la manière dont Nietzsche commence, avec Humain trop humain, à préciser ce que devra être une philosophie pratique, en exercice, débarrassée de la métaphysique. Il est particulièrement intéressant de s’attarder sur la façon dont Nietzsche affronte dans ce texte les tensions et ambivalences relatives à la formation des esprits libres, et introduit des nuances qui permettent d’ores et déjà d’approcher la possibilité d’un dépassement de soi sans visée métaphysique, sans idéal.

Anne-Gaëlle Argy